Accueil
 COURS INFORMATIQUE
 Cours Algorithmique
 Cours ASP
 Cours CSS
 Cours HTML
 Cours PHP / MySQL
 Cours Réseaux
 Cours SQL
 Cours Visual Basic
 ARTICLES
  Conception de sites
  Droit & Internet
  e-commerce
  Société
  Strategies du web
  Technologies Web
  Marketing Web
 LIVRES
  ASP/ASP.Net
  C/C++/C#
  Conception de sites
  DHTML/CSS
  Gestion de Projet
  HTML/Internet
  Java/JSP/J2EE
  JavaScript/VbScript
  Juridique
  Marketing/Stratégie
  PHP/Linux/Unix
  Réseaux
  XML/XHTML/XSL
 NETALYA RECOMMANDE
Reussir un projet de site web

Le B to B

Auteur : Luc Carton
Site : www.emarketnewsletter.com
Imprimer ce dossier



A l'heure où l'on vous parle à grand renfort d'articles d'Amazon.com, d'Expedia, eBay et autres grands du Business-to-Consumer (BtoC), on oublie que le véritable moteur Internet est silencieux et s'appelle le BtoB.

Nous nous en faisons régulièrement l'écho ici en insistant par exemple sur l'importance du phénomène des Infomediaries ou Market Makers (eMarket du 3 mai dernier).

Or, non seulement le phénomène se confirme mais est même en train de s'amplifier.

Forrester Research estime ainsi que les ventes BtoB Internet devraient atteindre à elles seules le chiffre de $1.3 trillions en 2003.

Plus important, la quote-part du chiffre d'affaires online devrait alors représenter 9,4% de la totalité du commerce BtoB.

Les infomediaries les plus connus se nomment Chemdex qui a annoncé dernièrement offrir en ligne sur son site plus d'un million de produits différents, mais aussi Vertical.net qui a réussi à construire 51 plates-formes infomediaries verticales dans 10 secteurs d'activité distincts.

Et face à ces premiers entrants, pas un mois ne se passe sans que de nouveaux sites ne se créent tels iMark.com, spécialisé dans la vente BtoB de produits d'occasion.

iMark, depuis l'ouverture de son site le mois dernier, signe environ 1.000 nouveaux contrats par semaine avec des entreprises désirant vendre ou acheter sur iMark.

Environ 1.100 produits sont actuellement en vente sur son site allant des produits d'emballage à l'usine complète et ce pour des prix variant de $500 à plusieurs millions.

L'un des grands intérêts d'Internet réside dans ce type de réussite. Les idées irréalisables off line, car engendrant des coûts commerciaux et de mise en relation excessifs, peuvent ici trouver les moyens de leur concrétisation.

Restons toutefois modérés sur la rentabilité immédiate à en attendre:
  • Chemdex.com a perdu $13 millions sur le seul troisième trimestre 1999 pour $8.5 millions de recettes.
  • Vertical.net a enregistré des pertes de $10 millions pour le même trimestre pour $5 millions de recettes.
(Attention, qui dit recettes dit seulement commissions et recettes publicitaires et non montant des transactions effectuées via ces sites.)

Mais ces entreprises raisonnent en parts de marché, Vertical.net a ainsi enregistré sur ses sites, 6 millions de visiteurs uniques sur ce dernier trimestre ce qui est considérable dans le BtoB.

De même, le chiffre d'affaires réalisé par Vertical.net est en augmentation de 477% sur un an !

Ces chiffres suffisent donc à encourager leurs investisseurs qui auront tout de même à ce jour investi plus de $150 millions de dollars dans le seul Vertical.net...

Retrouver cet article sur le site www.emarketnewsletter.com




Google
 
 RESSOURCES GRATUITES
 Caractères spéciaux
 Code Couleurs HTML
 Générateur Méta Tags
 Références HTML
 Scripts : ASP
 Scripts : Java Scripts
 PRATIQUE / OUTILS
 Salons Informatiques
 Astuces Windows
 TÉLÉCHARGEMENTS
 Utilitaires système
 Logiciels pratiques
 Jeux & démos
 INFOS SITE
 Contacts
 Mentions légales
 Qui sommes-nous ?
 PARTENAIRES
 Jeux et Jouets
 Murielle Cahen
 Cours d'anglais
 Droit NTIC
 Directeur Internet
 Australie
 Création site Internet
 VOD News
 Web Hostings